Un Centre de la photographie et du patrimoine

Ce mois de décembre voit se concrétiser une phase importante du dossier ministériel consacré à un Centre de la photographie et du patrimoine à Charenton le Pont, par la sélection de trois agences d'architecte. Piloté par Manuel Bamberger - et selon ses propres dires - la première phase d'installation de la Médiathèque à Charenton s'est déroulée comme prévu, dans le respect du calendrier comme du cadrage budgétaire. Nous donnons ci-dessous le communiqué de presse officiel du ministère. Fait symbolique marquant, le nom de l'institution naissante : "Centre de la Photographie et du Patrimoine" fait passer au premier plan le médium photographique qui n'est pourtant qu'un des éléments de cette immense documentation, et révèle ainsi l'intention politique de consacrer un lieu à la conservation et à la recherche de la photographie. Le conseil d'orientation sera prochaine réuni afin de consulter les professionnels sur les aménagements du site et leurs missions.

Trois agences d’architecture sont appelées à concourir pour l’installation du futur Centre de la photographie et de la documentation patrimoniale à Charenton-le-Pont

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, se félicite des résultats du concours d’architecture lancé en août 2008, pour le choix du maître d’ouvrage du Centre de la photographie et de la documentation patrimoniale qui s’installera dans l’ancien séminaire de Conflans à Charenton-le-Pont en 2011. Le jury, qui s’est réuni le 9 décembre dernier sous la présidence de Michel Clément, directeur de l’architecture et du patrimoine, a sélectionné parmi 143 candidatures, trois agences d’architectes : · Antoine STINCO · OPUS 5 · Pierre- Louis FALOCI La médiathèque de l’architecture et du patrimoine, installée dans les hôtels parisiens de Vigny et de Croisilles, va déménager en fin d’année sur le site de Charenton, dans une configuration provisoire sur 2700 m². Avec ce concours, le ministère de la Culture et de la Communication engage la deuxième phase de ce projet ambitieux qui regroupera en 2011, la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine dont les fonds sont aujourd'hui conservés, pour une large part, au fort de Saint Cyr, l’ICOM (Conseil international des musées), l’ICOMOS qui instruit notamment les dossiers de monuments et de sites éligibles sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la Société française d’archéologie et la donation Jacques Henri Lartigue, déjà installée à Charenton. Ce nouveau Centre de la photographie et de la documentation patrimoniale, facilement accessible par les transports en commun, disposera d'espaces adaptés à la conservation des archives d'architecture, d'une planothèque et d'une photothèque, de salles de réunion et de formation, d'une vaste salle de consultation ouverte aux chercheurs, étudiants et professionnels des métiers de l'architecture et du patrimoine. La médiathèque s'ouvrira à un plus large public par l'organisation d'actions de sensibilisation au patrimoine et à l'architecture destinées notamment aux jeunes. La médiathèque completera le site de Saint-Cyr qui bénéficie d’installations de haut niveau et continuera de conserver les archives photographiques de l'Etat les plus anciennes et les plus fragiles. Le ministère de la Culture et de la Communication consacrera à cette opération un budget total de 16 millions d’euros partiellement financé par la vente des deux hôtels particuliers de Vigny et de Croisilles.

Illustration : vue du site anciennement dédié à l'école d'architecture Val-de-Seine de Charenton-le Pont, 2005, DR.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/266

Fil des commentaires de ce billet