De l'image photographique aux signes publics

Le 5 décembre 2007, Anaïs Feyeux, doctorante en histoire de la photographie, invite Pascal Colrat, artiste.

Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Pascal Colrat choisit très tôt comme support d'expression l'affiche ou l'image dans sa multiplicité, utilise des réseaux de diffusion variés et croise un public très large et populaire. Par ses choix de présentation multiples – musées, galeries, affiches – pour le Tarmac de la Villette ou l'Opéra de Lille entre autres – et cartes postales, Pascal Colrat franchit allègrement les frontières qui séparent art et graphisme et se définit d'ailleurs comme photo-graphiste.

En mai 2001, il participe au Centre Georges-Pompidou à l'exposition collective Signes de la jeune création graphique en France, organisée sous la direction de Michel Wlassikoff. L'année suivante, il expose à nouveau à Beaubourg une importante série de diptyques, Signes de la Biélorussie, à laquelle il offre un pendant par son voyage à Los Angeles, grâce au prix de la Villa Médicis Hors les Murs. Exposé régulièrement depuis 1998 à la Galerie Mouvements Modernes, il réalise en 2005 une série photographique et plastique autour de la notion du travail Du bois dont on se chauffe présentée à la galerie du Passage de Retz à Paris. Poursuivant cette recherche, Une affaire de famille est exposée à La Blanchisserie à l'automne 2006. En septembre de la même année, Pascal Colrat photographie Beyrouth et réalise sur les traces de la guerre un ouvrage nommé Quatre jours à Beyrouth (publié chez Textuel le 15 novembre 2007).

Maison européenne de la photographie
5-7 rue de Fourcy
75004 Paris
Entrée libre et gratuite sans réservation, à 18h.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/179

Fil des commentaires de ce billet