Vintages à la fête


Aux amateurs en mal de vintages depuis le dernier mois de la photographie, on pourra conseiller de se rendre au musée d'Orsay pour contempler un florilège de ce qui se fait de mieux en matière de papiers salés, daguerréotypes et autres autochromes. Commencée en 1986, la collection de photographie du M'O fête aujourd'hui vingt ans d'enrichissement et s'expose dans l'espace lui étant dévolu depuis quelques années. On pourra y voir – ou y revoir parfois – les Nègre, Le Gray, Cuvelier (fils), Nadar, Green, Carroll (en tirage moderne), Atget, Degas, Steichen, Stieglitz, jusqu'aux glaciers de Gimpel récemment acquis, en passe de devenir des classiques et qui entrent ainsi de fait au rayon des chefs d'œuvres de la photographie ancienne. Reflet des riches et encore jeunes collections du musée d'Orsay, ce choix, opéré par Françoise Heilbrun, trace à grands traits autant l'histoire de la photographie de 1839 à 1918 que l'histoire des goûts en matière de collection et d'acquisition de ces deux dernières decennies. Où, sur un tapis de primitifs exceptionnels et autres Nadar dignes des années 1980, fleurissent de beaux exemples d'usages vernaculaires de la photographie d'Atget à cet album d'amateur lyonnais décapiteur de femme.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/128

Fil des commentaires de ce billet