Le "Scrapbook", prix Nadar 2006

Le prix Nadar a récompensé cette année l'édition en fac-similé du Scrapbook d'Henri Cartier-Bresson, sous l'égide de la fondation HCB et de l'éditeur allemand Steidl, dont le jury a souligné le travail exceptionnel, notamment pour ses recherches sur les encres et les papiers. L'ouvrage est accompagné d'une préface de Martine Franck, d'un texte d'Agnès Sire, directrice de la fondation, et d'un essai de Michel Frizot qui, lors de la cérémonie à la Bibliothèque Nationale, a rappelé la place charnière du Scrapbook dans l'œuvre de HCB et donc son importance pour l'histoire de la photographie.

Le jury a également remarqué le travail des éditions L’Oeil électrique à propos de l’ouvrage El Maghreb de Malik Nejmi, qui explore le Maroc du fils né en France et les silences du père immigré. Il tient également à souligner l'excellente tenue la dizaine d'ouvrages présentés au prix, signe selon lui d'un dynamisme créatif tout à fait encourageant dans le secteur difficile de l'édition photographique.

Commentaires

1. Le lundi 18 décembre 2006, 15:06 par Fernand Percival

De l’avis unanime du jury, les ouvrages proposés pour le Prix Nadar, qu’ils aient été présentés spontanément par les éditeurs –de plus en plus fréquemment– ou invités, attestent d’une année généreuse en parutions de très belle tenue.

Le palmarès 2006 du Prix a ceci de particulier qu’il a vu coexister jusqu’au dernier tour de scrutin des approches radicalement différentes du livre de photographie(s).

Ainsi, au fil des tours, la montée en puissance du « Scrapbook », monument incontournable de l’histoire du medium, n’a pas balayé pour autant des ouvrages plus modestes édités par des maisons discrètes, voire microscopiques.

En accordant aux photographes l’espace que la presse magazine ne leur laisse plus, ces éditeurs courageux permettent l’émergence d’une nouvelle écriture, au rythme plus ample, où se joue une partition originale et fluide entre textes et images dont le temps de lecture change aussi, induisant de ce fait un autre rapport à l’information ainsi véhiculée.

L’ŒIL ELECTRIQUE, mais aussi les EDITIONS DES ARENES, avec Tchernobyl ou Les Héros de Budapest, les EDITIONS TEXTUEL, avec Satellites ou encore FRANÇOISE TRUFFAUT EDITIONS, avec Alger nooormal, participent avec bonheur à cet élan.

A suivre…

Fernand Percival
Vice-président de Gens d'Images,
Secrétaire général du Prix Nadar

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/103

Fil des commentaires de ce billet