Les méthodes de Paris-art

Ce matin encore dans mon courriel, trois exemplaires de la Newsletter de Paris-art.com (n° 160). Dont je me suis désabonné des dizaines de fois. Dépourvu de toute ressource dynamique qui permettrait d'en contrôler l'actualisation par l'intermédiaire d'un fil RSS, ce site à l'ancienne recourt aux vieilles techniques du "push" et de la collecte d'adresses e-mails. Procédé qui s'apparente au spam et dont la répétition, lorsqu'elle n'est pas désirée, n'est pas moins irritante. On ne s'étonnera guère de cette aggressivité de la part d'un site commercial (comme l'indique son extension en .com), dont l'économie dépend de la publicité: son revenu est directement indexé sur sa fréquentation. Avec de telles méthodes, on comprend en tout cas mieux le chiffre revendiqué par André Rouillé de 150.000 visiteurs par mois (dans le n° 18 d'Études photographiques, p. 156). S'il lui arrive de passer par ici, signalons-lui - ViteVu disposant de la technologie adéquate - qu'il pourra économiser le coût du recommandé: sur un blog, le droit de réponse s'appelle un commentaire et il est gratuit.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/82

Fil des commentaires de ce billet