Où va la photographie africaine? État des lieux et enjeux

Comment écrire une histoire qui concilie deux photographies: l’une, produit d’exportation, répondant aux critères du marché de l’art, et l’autre, occultée, car non conforme aux discours occidentaux sur l’Afrique?
C'est à cette question que tentera de répondre Erika Nimis, historienne (Université Laval, Québec) le mercredi 7 juin à 18h00 au cours d'une conférence à la Maison européenne de la photographie, 5 rue de Fourcy 75004 Paris. L'entrée est libre.
Erika Nimis a notamment publié en 2005 Photographes d'Afrique de l'Ouest: L'expérience yoruba, paru aux éditions Karthala.

Illustration : Autoportrait de Julius Olaniyi (1955-2006), photographe à Niamey, 1975, © Julius Olaniyi.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

1. Le jeudi 29 juin 2006, 09:15 par Actualités de la recherche en histoire visuelle

Compte rendu de "Où va la photographie africaine?", d'Erika Nimis

L'historienne Erika Nimis (Université Laval, Québec) a donné le mercredi 7 juin une conférence à la Maison européenne de la photographie, 5 rue de Fourcy 75004 Paris, dans le cadre des "Entretiens" organisés par la Société française de...

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/58

Fil des commentaires de ce billet