Menaces sur la galerie photo du Pôle Image Haute-Normandie

image La galerie photo du Pôle Image Haute-Normandie, unique lieu consacré à la photographie en Normandie, connaît actuellement des difficultés malgré la reconnaissance locale et nationale de son activité au sein de la photographie contemporaine et malgré son implantation réussie depuis dix ans dans le centre historique de la ville de Rouen. La fin de contrat, dans un premier temps, d'un emploi aidé par l'Etat pour l'accueil et l'entretien de la galerie, puis la remise en cause par la ville de Rouen de sa subvention couvrant les charges et le loyer annuel de la galerie mettent en péril la pérennité de ce lieu.

Cette situation ne fait que souligner la précarité dans laquelle sont tenues maintes missions attachées à la diffusion de la photographie contemporaine et patrimoniale. Signalons que la mission photo du Pôle image Haute-Normandie s'attache depuis de nombreuses années à mener des résidences d'artistes (John Davies, Charles Fréger, Jean-Luc Chapin, Jem Southam, Benoît Grimbert, Thibaut Cuisset) et des expositions (Jean-Claude Bélégou, Sabine Meïer, Gilles Saussier, Christophe Bourguedieu) orientées vers la création contemporaine selon une ligne artistique intitulée: "Territoire, paysages et socialisation". Elle s'attache d'autre part, avec le partenariat des musées et centres culturels du territoire haut-normand, à l'étude et à la mise en valeur des fonds photographiques patrimoniaux conservés en région (Henri Gadeau de Kerville, Louis Chesneau, etc.) et à une réflexion sur les usages de la photographie tels qu'ils apparaissent ou se traduisent dans les œuvres d'artistes et photographes contemporains (Exposition "Portraits d'arbres" au musée et à la maison des arts d'Evreux en 2004, exposition "Photos de famille" au musée de Louviers en 2005). A ce jour, cette mission photographique, majoritairement soutenue par la région Haute-Normandie, est assurée, pour l'ensemble de ses activités de création, diffusion et communication, par un seul emploi à temps plein. Si la passion et la curiosité l'emportent souvent dans nos actions sur les aléas du temps de travail et des contraintes administratives, il est un seuil au-delà duquel la satisfaction et la reconnaissance du travail accompli doivent se traduire dans les moyens mis à disposition. La place de la photographie dans l'art contemporain et sa reconnaissance auprès des collectivités territoriales, élus et grand public est un combat artistique et pédagogique de tous les instants.

Illustration: Henri Gadeau de Kerville (1858-1940), "Le chêne de la ferme des Fieffes à Rosay (27)", 1er avril 1892, tirage moderne d'après la plaque originale négative, 18 x 24 cm (exposition "Portraits d'arbres", 2004).

Commentaires

1. Le jeudi 9 mars 2006, 10:35 par Yves Lebrec

Non ce n'est pas l'unique lieu consacré à la photographie en Normandie. Voir l'ARDI à Caen qui oeuvre pour la photographie contemporaine et ancienne. Mais n'y-a-t'il qu'une seule Normandie ou deux?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sfp.asso.fr/vitevu/index.php?trackback/39

Fil des commentaires de ce billet