Pépette et "Le pouvoir d'influence de la photographie"

Pépette plane au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa jusqu'au 16 novembre 2014 :


expo_GdG_ottawa.JPG

La Grande Guerre. Le pouvoir d’influence de la photographie

27 juin 2014 - 16 nov 2014

Salles des dessins, estampes et photographies

Si la photographie a servi à documenter d’autres guerres dans le passé, la Première Guerre mondiale marquera un tournant décisif pour ce moyen d’expression. Les photographies officielles reflètent la planification, la censure et un constant besoin de rallier l’opinion publique à la cause. Parallèlement, la Triple Entente et la Triple Alliance choisiront de faire de la photographie un instrument de stratégie, d’espionnage, de provocation et de persuasion. L’importance de l’utilisation de l’appareil photographique pour un usage personnel contraste avec son utilisation politique et militariste. Les populaires portraits en studio des soldats et des membres de leur famille et les albums personnels composés avant, pendant et après la guerre qui témoignent de ces vies menacées montrent l’importance indéniable de la photographie dans l’espace privé. Cette exposition présente une sélection exceptionnelle de photographies issues de collections nationales et internationales afin d’illustrer les rôles clés que la photographie a été appelée à jouer durant la guerre.

Organisée par de Musée des beaux-art du Canada avec le généreuse collaboration d’Archive of Modern Conflict, Londres; Archive of Modern Conflict, Toronto; Australian War Memorial, Canberra (Australie); Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa; Musée canadien de la guerre, Ottawa; Musée de l’Armée, Paris; Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto; Neil David MacDonald, Toronto; Ryerson Image Centre, Ryerson University, Toronto; The William Ready Division of Archives and Research Collections, McMaster University Library, Hamilton (Ontario); Wilson Centre for Photography, Londres.

Haut de page