Les batailles enfantines de Léon Gimpel dans la presse canadienne

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/414584/rencontres-d-arles-les-batailles-enfantines-de-leon-gimpel

RENCONTRES D’ARLES

Les batailles enfantines de Léon Gimpel

En 1915, le photographe met en scène une « guerre des gosses » en faisant poser une bande d’enfants à Paris

29 juillet 2014 |Le Monde | Actualités culturelles
Exécution d’un boche au moyen d’une pièce de 75! Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
Photo: Léon GimpelExécution d’un boche au moyen d’une pièce de 75! Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).
Que faisaient les gamins de Paris pendant la Première Guerre mondiale ? Ils jouaient à la guerre, sans doute, comme tous les enfants du monde. En 1915, le photographe Léon Gimpel n’a pas hésité à...
CHER LECTEUR, LE RESTE DE CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS.

Abonnez-vous!

À partir de 9,35$ par moisEn savoir plus

Je suis déjà abonné

Se connecter
Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
Créez un profil lié à votre abonnement.
Vous pouvez également acheter cet article.
Exécution d’un boche au moyen d’une pièce de 75! Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).Les troupes prennent un repos bien gagné en savourant les sucres d’orge, Paris, 1915. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).Léon Gimpel fait poser des enfants, armes en carton en mains, dans les rues de Paris. Avec l’aimable autorisation de la Société française de photographie (SFP).

Haut de page