Le "premier entretien photographique" (1886) bientôt sur France 2

france2_sfp_23072012_chevreul.jpg

Intitulé "L'art de vivre cent ans", ce premier entretien photographique réalisé par Nadar père et fils a été publié en 1886 dans le journal "L'illustration". Il met en scène une discussion animée entre Félix Nadar et Michel-Eugène Chevreul (1786-1889), chimiste français connu pour son travail sur les acides gras et la saponification et sa contribution à la théorie des couleurs. Ces travaux lui valurent la médaille Copley en 1857.

france2_sfp_23072012_1.jpg

Non ce n'est pas un gag : le cameraman de France 2 test la démonstration du principe des anaglyphes de Gimpel.
Jeanne qui rit, Jeanne qui pleure n'est pas un anaglyphe et d'ailleurs quand on regarde l'image avec les lunettes on ne la comprend pas. Et pour cause, il s'agit de deux images différentes (et non pas de deux images quasi identiques et superposées avec un décalage). L'une montre une fillette qui rie aux éclats et l'autre, la même fillette en larme. Il convient, ainsi que l'explique Gimpel, de regarder cette image alternativement avec la lunette rouge et la bleu. Plus simplement, l'image devient lisible pour qui porte les lunettes et cligne des yeux. Tantôt c'est la vue de la fillette souriante qui apparait, tantôt c'est celle de l'enfant pleurant. C'est le principe du "pouvoir absorbant d'une couleur pas sa complémentaire", à la base des anaglyphes, qui est ici mis en scène.

Gimpel_SFP_Cablat_072012.jpg

Cimaise de l'exposition "Un laboratoire des premières fois, les collections de la Société française de photographie", commissariat Luce Lebart.Photographie Olivier Cablat.






Haut de page