RAPPORT D'ACTIVITE DES COLLECTIONS / SEPTEMBRE-DECEMBRE 2011

RAPPORT D’ACTIVITÉ DES COLLECTIONS DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE PHOTOGRAPHIE

SEPTEMBRE-DECEMBRE 2011

 

Menée au début de l’automne 2011, une évaluation de l’état des collections de la SFP a permis d’orienter les priorités de travail et de mettre en place de nouveaux chantiers de travail.

En premier lieu, nous avons cherché des solutions pour constituer progressivement ce qui formerait à moyen terme et dans l’idéal une « équipe collection » ne se limitant pas à celle de stagiaires ponctuelles (2 mois à raison d ‘un stagiaire par salarié). La possibilité de recruter un volontaire en service civique nous a été conseillé par l’Université de Montpellier et par l’équipe du Bal à Paris que nous remercions. Un dossier de demande de volontaire en service civique a été déposé et Vincent Guyot, stagiaire engagé en septembre sur les collections a pu ainsi être recruté en service civique en novembre 2011. Cette alternative  nous permet, depuis, de travailler avec du personnel plus stable (6 à 8 mois). Associée à Vincent Guyot, Hélène Orain, stagiaire (octobre-novembre 2011) et bénévole (décembre 2012) nous a porté main forte pour l’accueil des chercheurs et les visites de la collection.

 

A – CHANTIERS MIS EN PLACE EN AUTOMNE  2011

 

A partir d’octobre 2011, différents chantiers et partenariats ont été initiés dans l’objectif  de :

 

1 - optimiser le travail sur la collection et en rationnaliser l’organisation

2 - augmenter le rayonnement tant analogique que numérique

3 -  renouveler l’image (diversifier les publics et les approches de la collection) ont été mis en place.

 

MISE EN LIGNE DE LA BIBLIOTHEQUE

 

En matière de traitement des fonds la priorité a été mise sur la bibliothèque. Un long travail de nettoyage du catalogue existant (exporté de file maker dans Excel a été entrepris). Dans l’objectif de mettre rapidement en ligne le catalogue de la bibliothèque, notre choix s’est porté sur le logiciel libre PMB. Ce choix a été déterminé suite à une enquête informelle auprès de différents services et associations utilisant des solutions libres. Les conseils de Languedoc Roussillon Livre et Lecture et de l’association Cétavoir à Sète qui utilise ce logiciel pour gérer le fonds déposé d’ouvrages de Christian Caujolle ont été déterminants.

 

NORMALISATION DE LA REDACTION DES INSTRUMENTS DE RECHERCHE

Un partenariat, conventionné en 2012, a été mis en place avec la Société anaphore pour le traitement intellectuel des fonds. Il consiste dans la mise à disposition d’un logiciel d’aide au classement intégrant la norme Isadg et autorisant les exports dans Excel, en html et en xml EAD.

 

NUMERISATION

Gallica : Prise de contact positive avec Gallica pour envisager un partenariat centré sur  la numérisation des périodiques français de la SFP. Ce partenariat a été formalisé en automne 2012. Il a impliqué un recensement des périodiques éventuellement concernés (comptage du nombre de pages susceptibles d’être numérisées et évaluation de l’état des ouvrages). La préparation de la numérisation des bulletins de la SFP a été réalisée par Jérémy LeKerne en stage à la SFP en décembre 2011.

DREST 2012 : Un dossier de demande de subvention pour une aide de l’Etat à la numérisation a été élaboré et déposé le 02 novembre 2012 auprès de la DRAC et du Ministère de la culture. Le dossier a été monté avec l’aide de nombreux collaborateurs. Cette candidature n’aurait pu voir le jour sans le soutien de la bibliothèque Ecorpus et l’engagement de Gilbert le Guen et Stéphane Ipert auprès de notre association. Les choix des pièces à numériser ont été faits avec ECorpus qui s’est porté partenaire du projet en le soutenant à 50 pour cent. Les détails de ce chantier sont précisés dans le rapport d’activité de 2012 en ligne sur le blog des actualités de la collection SFP : http://sfp.asso.fr/blog-collection/index.php?post/2013/09/01/Rapport-d-activit%C3%A9-de-la-collection-en-2012

REGLES DE NOMMAGE DES FICHIERS NUMERIQUES : Les projets de numérisation de masse des fonds de la SFP ont impliqués la définition d’une règle de nommage des fichiers images et des fichiers d’inventaires.

SOLUTION OCER POUR LA RETROCONVERTION DES INVENTAIRES

Après avoir testé des logiciels gratuits d’OCER nous avons opté pour une solution payante. Ce logiciel nous aide à convertir électroniquement et progressivement les inventaires anciens n’existant qu’au format papier

NUMERISATION DES FONDS REGNAULT ET BAYARD : Le projet ANR mis en place il y a plusieurs années sous la direction de Michel Frizot s’est concrétisé, en décembre 2011 par la numérisation des fonds Bayard et Regnault (positifs direct, négatifs sur papier et tirages). Cette numérisation, réalisée par le laboratoire Tribvn basé à Chatillon s’est faite dans les locaux du prestataire, en collaboration, sur place, avec l’équipe de  la SFP. En amont, les inventaires Excel ont été retravaillés pour préparer à l’injection des métadonnées dans les champs IPTC des images.

 

CONSERVATION

L’optimisation du rangement de la réserve a été entrepris, afin de libérer de la place : rangement du matériel de conservation et d’encadrement, regroupement des retirages modernes, retablettage… 53 mètres linéaires ont été libérés et rendus disponibles pour la collecte potentielle de fonds en rapport avec l’histoire et les activités de la SFP.

 

VALORISATION

A côté des visites de la collection, des prêts d’œuvres et la diffusion d’images dans des ouvrages ou sur le net, les festivals sont de formidables occasions de diffuser les collections à un plus large public et sur le territoire. C’est au début du mois de décembre 2011 que Luce Lebart, ancienne élève de l’Ecole nationale de la photographie, s’est vu offrir, par François Hébel et Rémi Fenzi, directeur de l’ENSP d’Arles,  un commissariat d’exposition pour l’édition 2012 du festival international de photographie les Rencontres d’Arles. Le thème envisagé par François Hébel était celui des « Premières fois ». La collection de la SFP, trésor d’expérimentations visuelles et techniques, s’est immédiatement avérée comme ressource idéale pour la construction d’une telle exposition. L’année 2011 s’est donc terminée dans l’enthousiasme d’un beau projet à venir, occasion rêvée de sortir de leur réserve, pour les partager hors de Paris ou des grands musées et institutions du monde entier, quelques bijoux de cette extraordinaire collection.

 

B – ACTIVITES COURANTES


1 – Agence

L’activité de l’agence de la SFP (prêt d’oeuvres et diffusion d’images) est fondamentale, autant en terme de source de revenue pour l’association qu’en terme de diffusion et de valorisation de la collection.  Cette activité est chronophage ne doit pas être un frein au travail sur la collection. Optimiser le fonctionnement de l’agence permettrait à moyen terme d’augmenter les recettes de l’association et à court terme  de gagner du temps de travail sur la collection elle-même (conditionnement, inventaire et valorisation). Dans ce contexte, les documents de demande de prêts, les bons de commande mais aussi les bulletins d’adhésions ont été retravaillés et convertis en pdf intelligent pour faciliter la communication électronique et ainsi répondre plus vite aux demandes. Les fonds de reproductions modernes analogiques (ektas et négatifs) et les retirages modernes ont été regroupés et classés pour faciliter les recherches et le travail, entamé par Marion Perceval de rangement des fichiers numériques dans les différents ordinateurs a été poursuivi.

Activité de l’agence SFP entre septembre et décembre 2011 :

Prêts pour des exposition :

-          7 octobre 2011-12 février 2012

Musée d’Art moderne et contemporain, Palais Rohan, Strasbourg

L’Europe des Esprits 5 tirages originaux : Dr. Luys 264-EP-001 ; F. Drtikol 698-EP-024, 698-EP-034, 698-EP-038, 698-EP-040

 

-          24 novembre 2011- 22 janvier 2012

Fondation Mapfre, Madrid

Una imagen de España. Fotógrafos estereoscopistas franceses (1856-1867) : une lettre manuscrite de Clifford 

 

-          17 septembre – 9 novembre 2011

Université de Rennes II

« Un Japon photographique : les années 1950. Un choix dans les collections de la Société française de photographie ». SFP / Université Rennes II : 23 tirages modernes

 

-          15 décembre 2011 – 3 mars 2012

Hotel Fonfreyde, Clermont-Ferrand

Du jeu dans le Je : 1 retirage moderne

 

Edition :  

Entre septembre et décembre 2011, 43 images ont été facturées pour des parutions dans des  publications (ouvrages et revues), dont 2 pour le web, soit une moyenne de 11 images de la collection éditée par mois. Parmi les éditeurs concernés mentionnons, entre autres, Actes Sud, Taschen, Flammarion, les revues Gradhiva et Etapes.

 

2 – Accueil des chercheurs et visite de  la collection

 

78 consultations de chercheurs à l’automne 2011 et 66 personnes reçues, pendant cette même période,  dans le cadre de 4 visites de groupes de la collection : les étudiants en photo de l’Université Paris 8, les Traitements de l’image de l’Ecole des Gobelins, le département photo de l’Université de Princeton, et Sotheby London. Les visites sont une occasion de partage privilégié des collections. Elles sont aussi l’occasion de susciter l’intérêt de potentiels stagiaires ou bénévoles. Indispensables à la vitalité de la collection, elles réclament pourtant un investissement en temps et en personnel accompagnant. Toutes les visites proposées en automne 2011 ont été faites gracieusement, sans contrepartie aucune. Une réflexion a été entamée pour rationnaliser la pratique de ces visites et leur « rentabilité ».

 

 

 

Haut de page