28 juin 2021

Mise en ligne de l'inventaire du fonds de périodiques du Photo-Club des 30x40

 

 

365 classeurs...

En octobre 1998, la SFP reçoit en don l’ensemble des archives et collections du Photo-Club des 30x40, fondé en 1952 et dissout en 1998. À l’instar de nombreux clubs constitués au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, leur ambition est de créer des discussions autour de la photographie, critiquant par la même occasion la défaillance des institutions en France à ce sujet. Le Club photographique de Paris, ou plus communément appelé « les 30x40 », est créé en 1952 par le journaliste photographe Roger Doloy qui en reste le président jusqu’en 1976. Il sera également nommé rédacteur en chef de la revue Ciné-Photo Magazine en 1956. Le club se caractérise par un activisme photographique avide de jeunesse comme en témoignent leur rubrique « les jeunes photographes » ou encore le nom de leur revue Jeune Photographie.

Le club constitue un lieu d’échanges entre les membres mais aussi entre les clubs français et étrangers. Ainsi, l’ensemble du fonds répertorie 210 titres de périodiques allant des années 1930 aux années 1990, dont les formats varient du A3 au A5 pour certains. De plus, il couvre un ensemble de 17 pays comme, pour n’en citer que quelque uns : la Belgique, l’Espagne, la France, la Hollande ou encore la Tchécoslovaquie. En complément, les archives des 30x40 dont le doctorant Guillaume Blanc a réalisé l’inventaire, présentent une ressource exceptionnelle pour retracer l’histoire de cette association dans ses périodes difficiles, ses débats et querelles. Les 30x40 laissent à la Société Française de Photographie 365 boites de périodiques, comprenant une vingtaine de bulletins et catalogues d’expositions des clubs étrangers. Or cet ensemble de périodiques depuis son arrivée n’avait pas jusqu’ici fait l’objet d’un inventaire. Telle était la mission de stage qui m’a été confiée : inventorier ce fonds se répartissant sur six étagères et dont la complexité et la diversité se révélèrent au fur et à mesure de son traitement. L’ensemble de ces périodiques est désormais accessible via le catalogue de la bibliothèque de la SFP :

https://sfp.asso.fr/sfp-bibliotheque/opac_css/index.php?search_type_asked=perio_a2z

En effet, le contenu des revues et leurs agencements s’avèrent extrêmement divers. Certaines sont davantage consacrées à un aspect commercial, publicitaire du matériel photographique comme la célèbre revue Phot'Argus, dont le sommaire révèle l’audience professionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOT’ARGUS, numéro 76 octobre/novembre 1976 , France, frSFP_per_30x40_00116

 

D’autres se font le réceptacle d’informations sur l’art en général, avec des rubriques sur les expositions, la peinture ou encore le cinéma. C’est le cas notamment du périodique Journal de l’Amateur d’Art dédié à la sculpture et à la peinture, ne consacrant aucune de ses rubriques à la photographie.

JOURNAL DE L'AMATEUR D'ART, décembre 1983, France, frSFP_per_30x40_0102

 

Le fonds contient également des catalogues d’éditeurs ainsi que des catalogues d’expositions, ou bulletins de clubs souvent échangés en contrepartie de ceux du club des 30x40. On peut ainsi trouver le Bulletin de la FNSPF, le Bulletin de la SFP ou encore le Bulletin de l'Association des Jeunes Photographes. Ces documents témoignent de l’importance des échanges vivement encouragés au sein du club, confirmé, par ailleurs, par le panel de pays présents au sein du fonds. Enfin, alors que certains périodiques ne présentent qu’un nombre restreint de numéros, d’autres comme Popular Photography ou Photo Cinéma se caractérisent non seulement par un grand nombre d’exemplaires mais aussi de doublons.

En réalité, rares sont celles qui ne s’en tiennent qu’à la photographie, comme le souligne l’article de Jean Beauchesne dans les Cahiers mensuels du Club Photo de Paris - Jeune Photographie en 1964. Celui-ci rapporte à propos de la revue Foto, éditée en Hongrie de 1957 à 1980, qu’elle étonne par la présence lacunaire de publicités en son sein ainsi que la place accordée à la photographie. En effet, contrairement aux revues françaises, celle-ci n’insère pas de rubrique dédiée au cinéma ni à l’audiovisuel.

 

Les périodiques vus à travers le Photo-Club des 30x40

À travers ces cahiers mensuels du Club des 30x40, il est possible de comprendre quelle place les 210 titres de périodiques ont pu occuper au sein de la vie du club, que en a été l’utilisation, et la perception qui en a été faite. Ainsi, les cahiers de 1953 accueillent une section « la presse photographique et nous » qui rapporte les articles parus dans les périodiques concernant les activités du club.  Le numéro de juin/juillet 1953 nous informe que

« « Photo-Ciné-Revue » a publié l’annonce de notre Salon dans son dernier numéros. « Le photographe »publie régulièrement nos échos et Mr Vandamme[1] nous propose une page dans « L’Officiel » ».

Cette section devient la « revue des revues » dirigée par Yves Baudet évoluant vers une analyse critique des périodiques et de leur agencement. En 1970, Roger Doloy reprend la rédaction de cette rubrique qui propose une description analytique des revues Photo, Photo-Ciné revue, Photo-cinéma magazine, Ciné-Photo amateur et L'Officiel de la Photographie et du Cinéma. Revues qui occupent une place particulière au sein du Club des 30x40, ce dont témoignent les accords de réductions de prix pour les membres, conclus et mentionnés dès 1955 puis à nouveau dans la rubrique « notecorama » en 1973.

Section Abonnements aux Revues photographiques, dans "La vie du Club", JEUNE PHOTOGRAPHIE, 1955, frSFP_30x40_PUBLI_52-59.1

En 1954, le rôle des périodiques évolue au sein des Cahiers du Club se matérialisant désormais sous la forme d’entrées « lettres de ». Il s’agit désormais d’entretenir des correspondances directes avec les clubs étrangers et de relater ce qu’ils apportent à la démarche du Club des 30x40. Ces sections apportent de précieuses informations sur les relations entre clubs, leurs différentes filiations ou animosités. Le club encourage également les membres à rapporter des exemplaires de revues qu’ils auraient en double pour enrichir leur bibliothèque. Cette pratique ainsi que l’importance des échanges inter club sera l'une pistes à explorer pour expliquer la quantité importante de doublons recensés au cours de l’inventaire.

Les Cahiers du Club 30x40 retranscrivent les discussions se déroulant au cours des assemblées générales, ainsi les rubriques consacrées aux revues semblent mettre l’accent sur certains périodiques pour leur intérêt pédagogique, voire leur rôle de modèle pour les cahiers eux-mêmes, ou encore pour leur inscription dans l’actualité photographique.

En janvier 1955 dans le numéro 20 des cahiers du club, Henri Perrot, dans la section « Revue de la presse photographique » informe par exemple le lecteur de la présence de conseils et aides techniques en son sein.

Hervé BLANC de LAHAULTE, Section "Revue de la presse photographique", JEUNE PHOTOGRAPHIE, 1955, frSFP_30x40_PUBLI_52-59.1

En 1969, il s’agit désormais de faire la critique d’un article sélectionné pour sa pertinence au regard des activités du club. C’est ce à quoi s’emploie Pierre Jean Balbo dans la section « sur un article ». Enfin, en 1976, ce sont les revues dans leur intégralité qui font l’objet de critiques comme le montre le numéro 63 de Jeune Photographie où selon Jean-Pierre Lambert:

« la plupart des revues photographiques françaises suit  pratiquement le même schéma: après la publicité, le courrier des lecteurs, les informations, les nouveautés, les techniques, la manifestation des clubs et les petites annonces, puis à nouveau la publicité »

Jean-Pierre LAMBERT, JEUNE PHOTOGRAPHIE, 1976, frSFP_30x40_PUBLI_74xx 1

Les publications du club dont font partie les Cahiers des 30x40, ainsi que les correspondances conservées dans le fonds d’archives s’avèrent une source d’informations précieuse pour comprendre la vie des périodiques et leur perception au sein de l’association. Contenues dans respectivement quatre et trois boites d’archives, elles livrent notamment des renseignements sur les chronologies des revues et les liens des membres du club avec le monde de la presse. Dans les correspondances de 1952 à 1959, le président Roger Doloy écrit à l'écrivain Marc Alyn que la revue Ciné-Photo Magazine, dont il est le rédacteur, cesse d’exister en janvier 1957 à cause du trop petit nombre de contrats publicitaires.

CINÉ-PHOTO, novembre 1953, frSFP_per_30x40_0066

Enfin, il apparait que les périodiques du fonds des 30x40 servent de moyen de communication et de visibilité pour le Club. La revue Ciné Sciences Photographie en janvier 1957, rapporte le compte-rendu de la réunion « Les scientifiques et la photographie », tandis que d’autres informent des expositions à venir. Certaines revues consacrent des articles entiers au club et à sa présentation comme en témoigne la lettre de Roger Doloy à Bertrand Mersier en 1959 au sujet de l’article à venir de la revue allemande Fotopost sur le Club des 30x40 à la suite de leur visite.

En conclusion, le fonds des périodiques propose non seulement une ouverture sur l’étude du Club des 30x40 mais d’une manière plus générale une entrée sur l’histoire des revues spécialisées en photographie. Couvrant une période allant de 1924 à 1999, l’ensemble des revues du fonds des 30x40 vient donc compléter celui de la Société Française de Photographie quant à lui davantage axé sur le XIXème siècle.

GOUJARD Jeane

 

 

 

 

 

[1] Mr Vandamme qui devient membre de la présidence d’honneur du club.

27 juin 2021

exposition "Antonin Personnaz. La Vallée de l'Oise en couleurs"

Musée Camille Pissarro - Pontoise, France du 27 juin 2021 au 03 octobre 2021 (prolongation jusqu'au 17 octobre 2021) Exposition intitulée « Antonin Personnaz. La Vallée de l'Oise en couleurs ». Prêt SFP : 46 tirages modernes. Présentation :     "Si Antonin Personnaz (1854-1936) est surtout  […]

Lire la suite

26 juin 2021

numérisation "Étude sur la fonderie" par Charles ADRIEN

frSFP_0807im_PP_0770_r_t_012_.jpg, juin 2021

Numérisation de la série de Charles ADRIEN sur plaque de projection : « Étude sur la fonderie ; Monographie du moulage et de la coulée d’une pièce en fonte de 3000 kilogs par M. Ch. Adrien ingénieur E.C.P ; Août 1910 » https://sfp.asso.fr/photographie/index.php?/category/4237   « Étude sur la  […]

Lire la suite

25 juin 2021

exposition "Girault de Prangey, photographe (1804-1892)"

Musée d'Orsay - Paris, France 19 mai 2021 au 11 juillet 2021 Exposition intitulée « Girault de Prangey, photographe (1804-1892) ».   Prêt SFP : 4 originaux Alphonse FORTIER - Nature morte, 1839-1840. Daguerréotype, pleine plaque, 16x21,3cm. frSFP_0150im_DG_0014 Charles R. MEADE - Portrait de Louis  […]

Lire la suite

20 juin 2021

journée d’étude PHOTOGRAPHICA : Derrière l’image. Pour une histoire sociale et culturelle des producteurs de photographies (XIXe-XXIe siècles)

DERRIÈRE L’IMAGE. POUR UNE HISTOIRE SOCIALE ET CULTURELLE DES PRODUCTEURS DE PHOTOGRAPHIES (XIXE-XXIE SIÈCLES)  BEHIND THE PICTURE. TOWARDS A SOCIAL AND CULTURAL HISTORY OF PHOTOGRAPHIC IMAGE PRODUCERS (19TH-21ST CENTURIES)   Journée d’étude en hybride pour la publication du no 4 de PHOTOGRAPHICA  […]

Lire la suite

8 février 2021

exposition "La montagne dans l'estuaire"

Janvier de l’image : "La montagne dans l'estuaire" Galerie à Contre-Courant, 5 quai Boulay Paty - Paimboeuf, France 22 janvier 2021 au 14 février 2021   BISSON Frères (Louis Auguste BISSON & Auguste Rosalie BISSON) : Savoie 43. Passage à l’échelle horizontale. Ascension du haut Mont  […]

Lire la suite

2 novembre 2020

Fermeture de la SFP - COVID-19

En raison de la situation sanitaire en France concernant le coronavirus COVID-19, la Société française de photographie ferme ses portes à compter du 30 novembre 2020.

4 mai 2020

Fonds Herbert William HARRIS

Herbert William HARRIS (1880-1937)   Parmi l’ensemble de tirages d’expositions couvrant les années 1930 aux années 1990 se trouvent des épreuves déposées dans les collections de la SFP à l’occasion de manifestations telles que le Salon International d’Art Photographique. Ce salon, qui se tenait au  […]

Lire la suite

- page 1 de 50